samedi 16 août 2008

Critique: The dark knight



Quand christopher nolan à repris la franchise batman, les fans se sont insurgés, faire mieux que tim burton relate de l'hérésie. Batman begins sorti en juin 2005 était une surprise, l'espoir était né.

The dark knight débute la ou batman begins s'est arrêté, le chevalier noir passe ses nuits à traquer la pègre avec l'aide du lieutenant gordon. La ville de gotham à bien changé le rues sont plus claires, on est face à une ville qui saigne encore mais qui possède assez de pansements pour rester debout.

Le fim est haletant, dès l'apparition du joker, on est scotchés heath ledger est dantesque, il incarne un joker comme on aurait du le voir depuis longtemps à savoir un psychopathe, un génie du mal qui possède toujours un coup d'avance.




Le thème de batman begins reposait sur la peur. The dark knight nous propose une reflexion sur le rôle de la justice, sur l'équilibre fragile de la société. Alfred le souligne parfaitement dans le film "avant de s'améliorer, les choses doivent enpirer".

La mise en scène est encore une fois impeccable, les combats sont enfin lisibles. Bien que le film dure 2h27, le temps se passe trop vite devant le chevalier noir. Le film est génial grâce à une intrigue très fournie.La musique de hans zimmer et james newton howard est encore plus triste encore plus poignante, une pièce de maître.
En bref, The dark knight n'est pas un simple film de super héros, christopher nolan signe une oeuvre qui restera bien ancrée dans nos esprit. La meilleure adaptation de comics à ce jour.

Ma note: 5/5

1 commentaire:

christophe a dit…

Franchement j'étais agréable surpris par la noirceur du film. C'est vrai que l'intrigue était très intéressante, le côté thriller est un choix judicieux.Servi par un Ledger magnifique dans le rôle du joker.

Je mets à ce film la note maximal